CENTRE D’EXPERTISE INDUSTRIALO-PORTUAIRE

 

 

CENTRE D’EXPERTISE INDUSTRIALO-PORTUAIRE (CEIP)

DIVISION DE L’INREST

 

Le Centre d’expertise industrialo-portuaire (CEIP), division de l’INREST, en partenariat avec l’Université Laval, l’UQAR, l’ISMER, l’UQAC, l’UMtl et plusieurs autres chercheurs, a comme projet phare l’implantation d’observatoires environnementaux et l’instrumentalisation du Saint-Laurent dans un but de conservation des écosystèmes dans l’ensemble des zones portuaires et industrielles du St-Laurent incluant la collecte de données en direct tel que dicté par le modèle de gestion «Enviro-Actions». Ainsi, les nouveaux promoteurs profiteront des données neutres scientifiques ayant une acceptabilité sociale. Ces données disponibles en temps réel permettront de réduire les délais et les coûts liés aux demandes d’autorisations environnementales.

 

Le CEIP a comme mission d’offrir des services et de l’expertise scientifique en environnement et en santé au travail en regroupant des experts et des chercheurs de divers secteurs afin d’offrir aux gestionnaires industriels et portuaires du St-Laurent, du Québec, du Canada ainsi qu’à l’étranger, des services centralisés en recherche et développement ainsi qu’un soutien technique adapté aux problématiques spécifiques liées aux enjeux environnementaux de la gestion et des opérations en zone industrielle et portuaire et ce, en conformité avec la Loi sur la qualité de l’environnement, la Loi sur le développement durable, la Loi sur l’évaluation d’impacts et toute autre législation applicable.

 

La baie de Sept-Îles accueille l’un des plus importants ports du Canada ainsi que des entreprises de classe mondiale en sa périphérie. Dans le contexte actuel de développement des activités industrielles autour de la baie, il est apparu essentiel de réaliser un état des lieux de l’environnement local.
C’est pourquoi le premier Observatoire y a vu le jour en 2013. Les phases I, II et III ont été réalisées de 2013 à 2017.

 

Toute entreprise, industrie, organisme gouvernemental, municipalité, communauté autochtone, administration portuaire et, port peut devenir membre du CEIP en soumettant sa candidature et en acquittant les frais d’inscription respectifs (voir section grille tarifaire des membres).

 

 

 

Avantages distinctifs du CEIP 

  • Permet d’assurer une confidentialité dans la gestion des dossiers et des projets;
  • Fonds de recherche comme outil de levier de subventions gouvernementales
  • Permet de regrouper à l’intérieur d’un même projet, un besoin commun de différentes zones industrielle, portuaire ou municipale et ainsi réduire de façon significative les coûts communs à ces projets;
  • Permet d’avoir une équipe multidisciplinaire d’experts et de scientifiques gérée par une tierce partie ayant un savoir-faire dans la gestion de projet impliquant des industries, des municipalités, des organismes gouvernementaux ainsi qu’au niveau de l’acceptabilité sociale.
  • Permet d’avoir accès à une équipe d’experts ayant une crédibilité scientifique neutre favorisant l’acceptabilité sociale ;
  • Permet d’avoir accès à une équipe d’experts comme soutien et conseiller dans la prise de décision ayant un lien avec la préservation des écosystèmes et dans la gestion environnementale ;
  • Permet d’avoir accès à une équipe d’experts pour un accompagnement scientifique dans la vulgarisation des données et résultats favorisant une meilleure compréhension de la population.

 

 

Port de Sept-Îles

 

 

Participation directe aux travaux de la recherche en zone industrialo-portuaire 

Les membres du CEIP ont la possibilité de participer à l’un ou plusieurs projets de recherche en zone industrielle et/ou portuaire pour lesquels ils présentent un intérêt. Ils ont notamment accès à l’expertise de centaines de chercheurs dont les membres de Québec-Océan (regroupant des scientifiques et partenaires de plusieurs universités québécoises, ministères, organismes non gouvernementaux et des laboratoires de recherche fédéraux).


Ils ont également la possibilité de participer à des événements tels que des journées de formation ou encore des colloques portant sur des thématiques en lien avec les zones industrielles et/ou portuaires. Ces événements sont l’occasion de présenter les projets en cours et permettent également des échanges et transferts de connaissances et d’expertises entre les membres et les acteurs de la recherche et de l’innovation.
En plus d’avoir l’opportunité de participer concrètement à la validation des outils et techniques implantés en zone industrielle et portuaire, les membres ont également accès à l’ensemble des données résultant de la recherche collective du CEIP, à des laboratoires et usines pilotes par le biais de nos partenaires ainsi qu’à divers équipements et instruments d’échantillonnage.

 

 

Partage des coûts et des risques de la recherche commune 

Les activités de recherche sont financées en partie par les cotisations des membres. Les membres ont droit à des avantages fiscaux sur la cotisation payée au centre d’expertise. Ainsi, en vertu de la Loi sur les impôts du Québec (L.I.Q.), les entreprises peuvent réclamer un crédit d’impôt remboursable de 35 % sur les cotisations versées à celui-ci, dans la mesure où la cotisation reçue est utilisée pour réaliser de la R et D au Québec. 

Il n’est pas nécessaire qu’une entreprise soit établie au Québec pour bénéficier de cet avantage, mais elle doit exploiter une entreprise au Canada. 

 

 

Participation à la recherche commune

Chacun des membres est impliqué dans le processus décisionnel qui détermine les orientations de la recherche. Ainsi les besoins des membres sont pris en compte et demeurent une priorité.

 

 

Collaborateurs scientifiques de l’INREST

 

 

 

Comité exécutif 

Chaque membre peut se présenter au comité exécutif (CE). Les membres du comité sont élus à chaque année pour une période de deux ans

Le comité exécutif décide des grandes orientations des projets de recherche. 

Ce comité reçoit, analyse et fait la sélection des projets de recherche soumis par le comité scientifique qui seront réalisés dans le cadre de la recherche commune.  

 

 

Comité scientifique 

Le comité scientifique (CS) joue un rôle important dans le processus d’encadrement des activités de recherche en s’assurant, d’une part, du bien-fondé scientifique des projets de recherche proposés par les membres ainsi que de l’élaboration des projets qui seront soumis au comité exécutif pour la sélection des projets communs annuels du CEIP.  D’autre part, le CE s’assurera que ces projets s’inscrivent dans la mission du CEIP.  

 

 

 Pour toute personne souhaitant devenir membre, veuillez communiquer directement avec l'INREST: marieve@inrest.ca, 418-968-4801, poste 5720.